Franchir le pas de la publication

Chronique de la semaine !
On a déjà parlé de comment publier un livre. Aujourd’hui, on va parler de comment franchir le pas de la publication, au sens psychologique du terme.
Au premier abord, publier un manuscrit peut paraître impressionnant. On n’ose pas le faire. Car publier, cela veut dire sortir de l’ombre et révéler une part de soi, souvent considérée comme secrète. C’est se mettre à nu.
J’ai déjà pu discuter avec des auteurs qui n’osaient pas franchir le pas de la publication. Pourquoi ? Par peur d’être jugé, de ne pas être au niveau… Parce qu’on veut que nos manuscrits restent secrets, ou parce qu’on veut tout maîtriser. C’est exactement ce que je me disais avant de publier.
Mais la réponse que j’ai envie d’apporter à cela, c’est qu’on ne peut pas préjuger de l’avis des lecteurs ! Il n’y a aucune raison objective de croire d’avance que votre manuscrit ne sera pas apprécié. Tout est une question de confiance.
Combien de récits restent inconnus parce que leurs auteurs n’ont pas osé se lancer ? Chaque écrivain porte en lui un énorme potentiel. On gagne tout à être publié : c’est une forme d’épanouissement. Grâce à la publication, j’ai découvert le plaisir des dédicaces et des salons. Grâce à la publication, j’ai découvert le monde de l’édition. Grâce à la publication, je me suis fait de nouveaux amis. Je compare la publication à un bain : au début, on n’ose pas rentrer dans l’eau parce qu’on se dit qu’elle est très froide. La sensation de froid ne dure que quelques secondes, et ensuite en s’immergeant on s’y sent très bien !
Mais au fond, pourquoi vouloir publier ? Pour partager, tout simplement.
Partager son monde: ses valeurs, ses rêves, ses idées ! Donc, je n’aurai qu’un seul mot: osez ! Surmontez vos craintes !
Que vous soyez auteur, futur auteur publié ou lecteur, n’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires ! Bon dimanche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *