Zoom sur les annexes d’un livre

Chronique de la semaine !
Aujourd’hui, on va parler des annexes d’un livre. Un roman n’est pas seulement un texte. L’auteur ou l’éditeur peut choisir de l’enrichir avec divers ajouts.
Le premier type d’annexe à laquelle je pense, c’est les notes de bas de page. Elles ont diverses fonctions: traduire un terme, définir un mot, apporter une brève explication historique, citer une référence… Des précisions qu’on préfère placer hors du texte principal, afin de ne pas en freiner ou alourdir la lecture. L’intérêt des notes de bas de page réside dans leur concision : elles ne doivent pas prendre le pas sur le texte principal. Une ou deux lignes suffisent. Il faut aussi qu’elles soient rédigées dans une police plus petite, pour les rendre identifiables.
En cas de besoin de définition plus conséquent de certains termes, il y a l’option lexique, placé à ce moment-là à la fin du roman. Le lexique peut prendre plusieurs pages et s’apparenter à un véritable petit dictionnaire. C’est aussi en fin de livre qu’on place le plus souvent une chronologie détaillée. Mais là, il ne s’agit plus seulement de romans, mais de livres à caractère historique, de documents de travail, de mémoires, de thèses…
Le placement d’une carte au début du roman est une option utilisée par la maison d’édition Le Héron d’argent. L’intérêt: pouvoir situer rapidement une histoire dans l’espace, lorsque le scénario se déroule dans une zone géographique peu ou moins connue dans notre culture. Mon prochain roman, Les dragons de Venise, comportera une carte représentant la cité des doges. Une carte dont j’ai fait le croquis, et qui a été finalisée par une illustratrice.
J’ai déjà eu l’occasion de parler des illustrations dans une précédente chronique: dessins ou photos disséminés sur des pages du livre apportent également une respiration au cours de la lecture, et permettent de compléter le texte. Mon prochain roman comportera également des illustrations intérieures.
Toutes ces annexes, sont, en général, le signe d’un livre richement documenté, et qui apporte un plus en ne se limitant pas à de la simple fiction.
Et vous qu’en pensez-vous ? Ces annexes sont-elles des éléments auxquels vous faites attention en lisant un roman ? Les jugez-vous nécessaires ou au contraire vous préférez vous en passer ? A vos réactions, et… bon week-end !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *