Chronique littéraire: « Faites vos jeux » de Julia Richard

Chronique littéraire ! Aujourd’hui, on va parler du livre Faites vos jeux de Julia Richard. Un livre publié chez le Héron d’argent.
Faites vos jeux est un thriller. Cet ouvrage met en scène huit personnages aux profils très différents, qui ne se connaissent pas et qui se réveillent enfermés dans une maison. Il n’existe qu’une seule issue mais pour sortir, il faut trouver le code. Et c’est l’un des personnages qui le détient, puisque parmi les protagonistes se trouve l’organisateur de cette mise en scène.
Parlons d’abord de la couverture : elle est riche en symboles. On y voit la moitié du visage d’un personnage qui porte un masque de loup. Le but de l’histoire est en effet de découvrir qui est le loup, c’est-à-dire l’organisateur de toute cette mise en scène. Le personnage masqué arbore un sourire énigmatique et inquiétant, tandis que les différents symboles des cartes à jouer: pique, coeur, carreau et trèfle, semblent flotter à coté du personnage, sur la couverture au fond noir. Le jeu, si cruel qu’il soit, est en effet le thème de cette histoire.
Ce livre m’a beaucoup fait penser à la série Lost. Souvenez-vous, c’était cette série qui mettait en scène un groupe de personnes ne se connaissant pas, qui avaient survécu à un crash d’avion. Ils se retrouvaient forcés de cohabiter sur une île pleine de mystères. Peu à peu, des révélations étaient faites sur chacun des personnages, tandis que le mystère de l’intrigue générale s’épaississait. Faites vos jeux suit le même modèle. Le livre m’a aussi fait penser à Saw ou Cube, films qui mettaient là aussi en scène des personnages enfermés et piégés, et qui devaient trouver le moyen de sortir.
Faites vos jeux est un thriller, mais un thriller psychologique. Le livre se divise en plusieurs grandes parties, racontées à tour de rôle par chaque personnage. C’est ainsi qu’on pénètre dans les pensées de chacun et qu’on apprend à les connaître, à comprendre leurs réactions, leurs motivations… Et forcément, en lisant le livre, on se pose nous aussi la question : comment réagirions-nous à la place des protagonistes ? On ressent leur ennui et le désarroi qui les envahit, comme si on était enfermé avec eux. Et dans cette situation aussi insolite qu’insupportable, l’égoïsme, la paranoïa et la folie ne sont jamais loin. Comme le dit si bien le résumé du livre, jusqu’où iriez-vous pour survivre ? Dans ce huis clos, j’ai trouvé les réactions des personnages crédibles. Le livre interroge sur le sens de la vie, mais aussi de la mort.
J’ai donc trouvé le livre intéressant dans l’ensemble. Quelques petits bémols peut-être, les différentes parties ne m’ont pas toutes apporté les révélations que j’attendais, et j’ai trouvé certains passages un peu longs. Je n’ai pas eu non plus de réponses à toutes les questions que je me posais sur l’intrigue. Il subsiste des mystères une fois le livre refermé, c’est un peu dommage.
Voilà pour cette chronique littéraire ! Si vous avez lu ce livre, n’hésitez pas également à partager votre avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *