Chronique cinéma: « Jurassic world: le monde d’après »

Bonjour à tous ! C’est l’heure de se retrouver en vidéo pour une première chronique cinéma ! Et aujourd’hui, je vais vous parler d’un film qui sort sur les écrans ce mercredi 8 juin, et que j’attendais depuis longtemps : « Jurassic world : le monde d’après ».
J’ai toujours été fan de la saga Jurassic park / Jurassic world depuis ma plus tendre enfance. Je me devais donc de voir ce film. Ce que j’en ai pensé ? Je dirais que j’ai apprécié, mais il m’a aussi déçu sur certains points. Je suis donc plutôt mitigé.
Parlons des points positifs, d’abord. L’une des forces du film, c’est le retour des héros de la première trilogie. Je craignais qu’ils ne fassent qu’un caméo, histoire de dire : « Coucou, je suis Alan Grant, le héros du premier film ! », « Coucou, je suis Ellie Sattler ! » Non, ils ont bel et bien un vrai rôle, sont sur les lieux de l’action et interagissent avec les nouveaux héros. Très appréciable. J’ai adoré retrouver Malcolm et son humour pince-sans-rire.
On a aussi l’occasion de voir beaucoup de nouveaux dinosaures. On sent que le réalisateur a voulu diversifier et ne pas toujours tourner autour du T-rex et des vélociraptors. Le film reste donc spectaculaire et visuellement très beau. Les décors sont variés et réussis. On aussi droit à des références au tout premier Jurassic park !
On ne s’ennuie pas et le film est rythmé. Les scènes d’action sont sympas, même si j’ai trouvé que ça ressemblait justement parfois un peu trop à un film d’action plutôt qu’un film fantastique. Ce sera mon premier reproche par rapport à ce film : le changement d’ambiance. Ici, on n’est plus dans l’émerveillement face aux dinosaures, ni dans la terreur devant eux. Les dinosaures se sont banalisés. Bien sûr cela peut paraître logique au bout du sixième film, mais la façon dont ils sont présentés n’est plus aussi impressionnante.  Du coup, le film manque de magie.
Le pitch de départ était palpitant : cette fois, plus question de voir des humains essayer d’échapper à des dinosaures sur une île. Cette fois, les dinosaures ont envahi le monde et nous sommes contraints de partager notre espace avec eux. Hélas, et c’est le gros problème du film, il passe à côté de son sujet. L’intrigue principale ne répond pas à la grande problématique présentée dans la bande annonce et à la fin de Fallen kingdom : « Comment vivre avec les dinosaures ? Quelle espèce doit survivre ? L’homme ou le dinosaure ? » Je suis resté frustré par plusieurs points du scénario qui n’a pas répondu à certaines questions que je me posais sur la conolisation de la planète par les dinosaures, et leur reproduction. Sur ces points, je suis ressorti aussi frustré que je suis rentré. Et la fin m’a aussi laissé… sur ma faim. En fait, je trouve que ce film n’est pas vraiment une conclusion à l’ensemble de la saga.
En résumé, c’est un film divertissant, qui fait le job, mais qui souffre de bâclage et de facilités scénaristiques. Mais bon, je l’achèterai quand même en DVD, c’est quand même Jurassic world !
Pour moi, les films les plus réussis de la série sont tout simplement les premiers opus de chaque trilogie : Jurassic park, sorti en 1993, et Jurassic world, sorti en 2015. Les suites également rarement les aînés…
A très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *