L’option du livre audio

Chronique de la semaine !
Aujourd’hui, on va parler du livre audio. Le livre audio, c’est la troisième voie, l’autre option possible en plus du livre papier et de la version numérique. Le livre audio, c’est une autre façon de parcourir un livre : le texte lu à voix haute est diffusé sur une bande son. Ce qui permet d’écouter son livre partout et à tout moment. On peut trouver un livre audio sous format CD, ou alors sous forme dématérialisée (iPhone, iPad…). La maison d’édition Audiolib est spécialisée dans le genre. Il est aussi possible d’écouter des livres audio via la société Audible. Le livre audio une bonne option si on manque de temps pour lire ou si on a du mal à se plonger dans un ouvrage.
Le livre peut être lu par l’auteur lui-même, ou une tierce personne désignée. Pour tenir la route, je pense que le livre audio doit avant tout avoir un bon lecteur. Il faut un ton de voix suffisamment rythmé : ne parler ni trop vite, ni trop lentement, être expressif et non monocorde, l’idée étant de capter et conserver l’attention de l’auditeur. Le livre audio peut aussi être enrichi par une animation sonore: à mon sens, des bruitages permettant de bien se représenter les scènes sont bienvenus. Le livre audio doit plonger l’auditeur dans l’ambiance voulue par le livre.
D’instinct, j’aurais assimilé les livres audio aux livres pour enfants. Il est courant de proposer les premiers contes pour enfants sous forme de livre audio, surtout quand les enfants ne savent pas encore lire. C’est une approche plus facile pour eux : ils n’ont pas la contrainte de la lecture, et peuvent se concentrer sur la visualisation des scènes de l’histoire.
Mais j’ai tort : le livre audio est tout à fait possible pour toutes sortes de livres, y compris des livres pour adultes. Evidemment, il faut toutefois que le livre s’y prête au mieux. Pour moi, le livre audio est adapté pour les policiers, les thrillers, les livres d’aventure ou encore les poèmes. Moins pour les ouvrages à caractère pédagogique ou biographique.
Personnellement, je n’ai encore jamais écouté de livre audio (en tout cas depuis mon enfance…). Cela suppose de rester concentré assez longtemps, et je pense qu’au bout d’un moment, mes pensées divagueraient et que je ne serais plus concentré sur le livre audio. C’est aussi pour cela que je pense qu’il est plus difficile, plus délicat d’adapter un roman très long sous format audio. Le livre audio doit rester un recours percutant, et non quelque chose qui finit par lasser son auditeur.
Je n’opterai pas pour les livres audio en ce qui concerne mes propres livres. Je ne l’ai jamais envisagé. Cela supposerait un grand travail supplémentaire, que je ne suis pas prêt à accomplir pour le moment, d’autant plus que les lecteurs ne me l’ont jamais réclamé.
Et vous, qu’en pensez-vous ? Etes-vous adeptes des livres audio ? J’attends vos commentaires ! A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *