Interview d’Emilie Loyer, écrivain en auto-édition


Bonjour à tous ! 
Aujourd’hui, pas de chronique. En ces temps de crise sanitaire, je vous propose cette fois-ci des témoignages de collègues écrivains auto-édités. Mais contrairement à moi, ils ont fait de l’écriture et de la vente de leurs livres leur activité principale. Le journalisme n’étant jamais loin, j’ai décidé de proposer ces témoignages sous forme d’interview. Aujourd’hui, je donne la parole à Emilie Loyer, auteure de la saga de fantasy « Les légendes oubliées ».

Kévin Monfils: Tu es écrivain auto-entrepreneur et c’est ton activité principale. Comment la crise sanitaire impacte-t-elle ton activité ?

Emilie Loyer: En effet je suis en auto-édition. Pour rappel, je gère donc la vente, la publicité et le suivi de mes livres seule sans passer par une maison d’édition. Même si je collabore avec des professionnels de la correction, de l’impression et de l’illustration. Contrairement aux auteurs édités, je gagne donc davantage sur mes ventes. Par contre, c’est la vente de mes livres qui me « paient » mon salaire, rien d’autre. La crise actuelle est donc d’autant plus difficile pour moi. A ce jour, j’ai eu six annulations de salons et de dédicaces. Cela se traduit, bien entendu, par un chiffre d’affaire en chute libre. Et de nouveaux lecteurs qui ne sont donc pas au rendez vous. En effet, chaque représentation me permet de me faire connaître. Les gens me voient et même s’ils ne m’achètent pas mes livres dans l’immédiat, ils y penseront peut-être à l’avenir pour eux ou pour faire un cadeau. Ne pas avoir de rendez vous avec eux et donc le principal problème de mon point de vue. 
Financièrement, par contre, d’autres problématiques se présentent : certains salons reportent leur date ou annulent simplement leur salon pour l’année 2020 et nous invitent à revenir en 2021. C’est donc de l’argent qui est investi sur 2021, en espérant que nous serons encore là à cette date. L’argent est sorti mais rien ne rentre ! 

K.M.: Est-ce que tu arrives à compenser avec des ventes en ligne ? 

E.L.: Les ventes en ligne ne sont pour moi que du bonus. Il faut savoir que je propose trois formes de vente : 

-Soit en passant directement par moi, avec dédicace à la clef. Je vends mon ouvrage 20,90€ avec un envoi postal de 6,10€. Soit un livre à 27€. Ce qui n’est évidemment par possible pour de nombreux lecteurs. Je prends donc en charge une partie de la livraison. Je demande donc 24€ pour une vente. 

-Soit en passant par une plateforme de vente en ligne. Cette dernière vend mon ouvrage 20,90€ et demande 2,99€ de frais d’envoi (qu’elle encaisse pour elle seule). Soit un livre à 23,89€. Le site prend 30% de frais divers. Je réceptionne donc 17,62€ alors que je m’occupe de la livraison qui est toujours de 6,10€. Soit une entrée d’argent effective de 11,52€. 

-Soit en passant par le réseau de librairies, même fonctionnement que les ventes en ligne. 

Pour résumé, je devrais donc vendre plus de cinquante livres pour espérer seulement payer mon prêt bancaire. En sachant, en plus, que mes ventes en ligne sont plus nombreuses après des salons et des dédicaces. Donc, si je n’en fais pas, mes ventes dégringolent…  

K.M.: Sais-tu avec certitude quand aura lieu ton prochain rendez-vous avec le public ?

E.L.: Pour le moment, la prochaine date est celle du 25/26 Avril, un salon du bien être à Oye-Plage (Pas-de-Calais). Mais je ne suis pas confiante du tout, pensant que nous serons encore en confinement à ce moment là. Si ce n’est pas le cas, tant mieux, mais … Quand tu vois qu’un salon ayant lieu le 8 mai a été annulé… Cela présage bien des suites de nos salons… 

K.M.: Quels sont tes projets littéraires ?

E.L.: Je suis en train d’écrire un nouveau livre. En fantasy également mais n’ayant rien à voir avec mon autre saga. J’aimerais également pouvoir faire des livres audios, et je suis en train de préparer un petit projet avec un autre auteur indépendant, Dario Alcide. Mais nous devons absolument attendre la fin du confinement pour nous lancer… La suite, dans une prochaine aventure ! En espérant que nous aurons la possibilité de la vivre… Et surtout prenez soin de vous et de vos proches !

Plus d’infos sur Emilie Loyer sur son site: http://leslegendesoubliees.e-monsite.com
Et sur sa page Facebook: Les légendes oubliées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *