Delphine Wysocki, auteure en auto-édition, à propos de la crise sanitaire: « Professionnellement parlant, c’est dur »

Bonjour à tous !
Suite de mes interviews d’auteurs auto-édités, dont l’écriture et la vente de livres est l’activité principale. Ce dimanche, rendez-vous avec Delphine Wysocki. Elle est l’auteure de plusieurs livres de romans fantastiques, de science-fiction et de nouvelles. Parmi eux: « Tentation obscure », « Nightmare », « Regard mortel »…

■Kévin Monfils: Tu es écrivain auto-entrepreneur et c’est ton activité principale. Comment la crise sanitaire impacte-t-elle ton activité (suppression de salons, dédicaces, finances…) ?

►Delphine Wysocki: Malheureusement, comme beaucoup d’entre nous, j’ai vu mes salons et dédicaces s’annuler les uns après les autres. Cela a commencé par le salon de Bondues (Nord), qui a été annulé dès l’annonce de l’interdiction des événements de plus de 5 000 personnes… Mon dernier salon était le 8 mars près de chez moi, Saint-Gobain… Je n’ai plus rien depuis. Bien sûr, la santé et la sécurité de tous prévalent, mais professionnellement parlant, c’est dur. J’adore faire des salons, aller à la rencontre de mes lecteurs, ou en rencontrer de nouveau, échanger avec eux.

■K.M.: Est-ce que tu arrives à compenser avec des ventes en ligne ? Si oui, as-tu changé de stratégie de communication/de vente ?

►D.W.: Je ne suis pas très présente sur les réseaux (professionnellement), donc j’ai tenté un peu de pub, et j’ai eu quelques ventes. Mais cela ne remplace pas les salons.

■K.M.: Sais-tu avec certitude quand aura lieu ton prochain rendez-vous avec le public ?

►D.W.: On ne peut pas vraiment être sûr, quand on voit que les mesures de confinement sont prolongées et que l’on ne sait pas comment cela se passera une fois qu’il sera levé. Mais je dirais, avec les informations que l’on a aujourd’hui, que mon prochain évènement est le « Fantastique relais de l’imaginaire », à Launois-sur-Vence (Ardennes).

■K.M.: Quels sont tes projets littéraires ?

►D.W.: En fait, j’ai déjà eu deux sorties littéraires cette année, l’une n’a pas été dévoilée, et l’autre a fait une timide apparition à Saint-Gobain ! Je devais sortir « Regard Mortel » lors du salon de Bondues (Nord), le 15 mars, un mini-roman fantastique avec une touche de drame.
Et mon autre publication est une histoire pour enfants. Avec mes amies Sabine Thevenin et Anne Busin, nous avons lancé une collection qui s’appelle « Graines de Malice », pour les enfants de 3 à 6 ans. Sabine et Anne ont lancé leur premier numéro en décembre dernier, et je devais inaugurer le deuxième à l’Orée des légendes (Monthermé, Ardennes) les 18 et 19 avril. Il s’appelle « Lillah, la licorne… sans corne ! ».
Le plus frustrant, dans tout ça, c’est que, malgré l’absence de salons et de dédicaces, mon imprimeur continue de travailler et m’a donc envoyé mon stock de livres ! J’ai donc mes deux nouveautés qui prennent la poussière sur mon étagère (rires) !

Plus d’infos sur Delphine Wysocki et ses livres sur sur son site: https://www.delwys.com et sur sa page Facebook: Delphine Wysocki Auteure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *