Première séance de dédicaces de 2017 dans l’Aube

Mes lecteurs ont tous les âges !


Ce samedi 14 janvier, j’effectuais ma première séance de dédicaces de 2017. C’était l’occasion de retourner dans un magasin Cultura, alors que le seul qui m’avait accueilli jusqu’à présent était celui de Saint-Quentin, dans l’Aisne. J’étais cette fois au magasin de Troyes/Saint-Parres-aux-Tertres, dans l’Aube. J’ai pu vendre y six livres. J’espère bien investir d’autres Cultura: on y est toujours bien accueilli, et on a plus de chances d’y trouver son public.


Dernière séance de dédicaces de l’année au Cora de Courrières

Avec un de mes jeunes lecteurs


Plus de sept heures de dédicaces et neuf livres vendus: tel est le bilan de la dernière séance de dédicaces de 2016, qui se déroulait le 22 décembre au Cora de Courrières. J’espère bien faire d’autres dédicaces chez Cora prochainement ! Cette rencontre avec le public a aussi été l’occasion de suggérer à plusieurs clients du magasin de commander le livre sur mon site. Qui veut tenter l’achat sur kevin-monfils.fr ? Au moins, vous serez sûr d’avoir une dédicace personnalisée !


Huit livres vendus à Sedan

Océane est la prochaine victime du Mooga


Le 21 décembre, j’effectuais ma deuxième séance de dédicaces dans les Ardennes, à la librairie Carnot de Sedan. Rester toute la journée dans l’établissement m’a permis de vendre huit livres: c’est plus que ma moyenne habituelle. La clientèle était presque exclusivement féminine puisque j’ai remarqué que ce jour-là, la majorité des livres ont été achetés par des femmes !


Première séance de dédicaces dans les Ardennes

Avec Yohann, un de mes clients du jour


Le plein de nouveautés à ma séance de dédicaces de l’après-midi du 10 décembre: j’étais pour la première fois dans les Ardennes, et pour la première fois dans un magasin Cora, celui de Villers-Semeuse.
Je suis revenu à ma moyenne habituelle en vendant cinq livres en quatre heures de temps.


Montdidier: un collégien fera un exposé sur mon livre

Le Mooga, un outil pédagogique !


La matinée du 10 décembre, à la librairie Gambetta de Montdidier, un élève de quatrième a acheté mon livre. Il m’a expliqué qu’il comptait faire un exposé dessus devant sa classe. Voilà un bel usage du Mooga !
Les ventes ont été modestes puisque je n’ai vendu que trois livres au cours de cette séance. C’est le jeu, il faut bien des hauts et des bas !


A Chauny, Le Dormeur du Val fait aussi bien que Le Touquet

C’était un après-midi avec beaucoup de bonne humeur


J’aurai un très bon souvenir de mon passage à la librairie Le Dormeur du Val de Chauny, où je présentais mon livre le 7 décembre. En quatre heures de dédicaces, j’ai pu égaliser mes ventes du salon du Touquet, qui avait lieu pendant deux jours, puisque j’ai réussi à vendre 11 livres. C’est aussi grâce au personnel de la librairie, qui m’a assuré une belle promotion.


De bonnes ventes aux Journées du livre régional d’Etroeungt

Ma rencontre avec Mathilde, une nouvelle lectrice


9 ! C’est le nombre de livres vendus aux Journées du livre régional d’Etroeungt, les 26 et 27 novembre. Mon livre a notamment été acheté pour être mis à la disposition des lecteurs de la bibliothèque du village. C’était la vingtième édition de l’événement, qui proposait aussi de la peinture, de la poésie et des conférences.


11 livres vendus au salon du Touquet

J’ai vendu mon livre à deux jeunes lecteurs


Les 19 et 20 novembre, j’étais au salon du Touquet, dans le Pas-de-Calais. C’était la 36e édition du de ce salon réputé pour être l’un des plus importants du nord de la France.

Les ventes ont été très satisfaisantes puisque je suis parvenu à vendre 11 livres, soit ma deuxième meilleure vente après le salon du fantastique de Paris…

J’ai pu revoir des lecteurs rencontrés il y a quelques mois à Fourmies, qui m’ont fait un bon retour sur mon livre et… qui attendent la suite !

Il se pourrait bien que je retourne au Touquet l’année prochaine…


Un week-end avec des pirates au Valjoly’maginaire

Il y avait des chanteurs déguisés


Les 29 et 30 octobre, j’étais pour la deuxième fois au Valjoly’maginaire. C’était la sixième édition de ce salon du livre et festival fantastique organisé par la Confrérie de l’imaginaire à Eppe-Sauvage (Nord). Cette année, le thème du Valjoly’maginaire était les pirates : beaucoup ont joué le jeu en se déguisant.
Une nouvelle fois- cela devient une habitude car c’est une vraie communauté !- j’ai revu des exposants que j’avais déjà croisé au cours d’autres salons (Soissons, Dormantastique…), et ai pu faire connaissance avec d’autres comme Arnaud Codeville, qui a acheté mon roman. De mon côté, je lirai prochainement le sien, « La tour de Sélénite ».
Les ventes ont été correctes avec sept exemplaires partis, achetés par des ados comme des adultes.


Le salon de Soissons ou la parfaite organisation

Stan s’est lancé dans l’aventure


Le week-end des 8 et 9 octobre, j’étais au salon du livre de Soissons (02), au Mail, scène culturelle de cette grande et belle ville de l’Aisne.
Une nouvelle fois, j’ai pu retrouver plusieurs collègues auteurs, tels que Kévin François, Kévin Brémieux, Margot Aguerre ou Virginie Goevelinger, qui se reconnaîtront s’ils passent par là.
Les ventes sont revenues à un niveau correct puisque j’ai vendu six livres : trois samedi, et trois dimanche, souvent à des ados ou préados.
Bien qu’il ne s’agisse que de la deuxième édition de ce salon, l’organisation de l’association Lire en soissonnais, présidée par Raymond Grasset, était irréprochable, et le forum très fréquenté : samedi après-midi, il n’a pas désempli. Il y avait aussi du monde le dimanche.